Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2021 5 24 /09 /septembre /2021 15:52

Avec Funiflaine, un investissement dont  on parle dans les chaumières de plus d’un demi-siècle, nous voilà à la veille de cet investissement pour le tourisme. Il faut se rappeler qu’il y avait à Magland en contrebas de la future station (600 mètres) une usine où toutes les parties en béton (panneaux de façades, murs de refend, planchers à caissons) étaient stockés ainsi que les graviers et les sables utilisés pour les fondations. L’acheminement des matériaux, vers le chantier à 1600 m, nécessite rapidement la construction d’un téléphérique qui est mis en service pour l’été 1963. Partant de l’usine, le téléphérique s’élève jusqu’au site de l’Arbaron à 2000 m, au-dessus du col de Pierre Carrée. Ce téléphérique aurait dû être transformé pour assurer le transport des skieurs et les acheminer depuis Magland vers Flaine. Malheureusement, ce projet n’aboutira pas.

L’Association Avenir Transports 74 pose les futurs problèmes, comment acheminer des touristes et locaux à la gare inférieure de Magland ! Au moment ou la mobilité est en jeu pour les siècles à venir le transfert par le ferroviaire est actuellement pas impossible, la gare TER de Magland se situant elle à 800 mètres de la prochaine gare inférieure de la télécabine, donc on pense que c’est utopique de faire un transfert à pied ou concevoir un système de navettes par Bus. D’autre part la gare n’est pas aménagée pour recevoir déjà 4 TER par heure pour les deux sens de circulation. Si cela ne se fait pas c’est l’échec de la mobilité.

Gare multimodale RER-Porteur-P+R :

On peut réaliser une connexion durable et favoriser le ferroviaire comme le principal transport des usagers, ne serait-ce de déplacer la gare de 800 mètres et réaliser un aménagement par un doublement d'une gare TER et télécabine et d'un parking souterrain. Celui-ci offrirait un minimum de ruptures de charges et une forte affluence de touristes. Penser également à un aménagement d'un quai d'accueils pour trains spéciaux (TGV ou Eurostar). Un point essentiel si la vallée était équipée d’un RER (double voies) nous pourrions voir circuler des trains toutes les 10’ par sens avec des forfaits Trains-skis. Des exemples de gares que l'on trouvent chez nos voisins Suisse et Autrichiens

Ce projet voudrait que l’on économise l’investissement d’un nouvel échangeur autoroutier à Magland et préserver le fond de vallée pour le reporter financièrement sur la gare multimodale TER-Télécabine. Il faut se préserver du tout voitures pour la vallée, dans Magland et les Rtes nationales.

L’AGFUT-DTC 74 avait fait des propositions pour les ascenseurs valléens « Sallanches Megève » Montroc le Planet -le Tour » « Cluses Samoëns Morzine »

Réponse du 15/10/2021
Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes

1, esplanade François Mitterrand
CS 20033 - 69269 Lyon Cedex 2

-

Madame, Monsieur,

Nous avons bien réceptionné votre courriel du 4 octobre dernier concernant les aménagements à l’étude sur la gare de Magland en lien avec le projet Funiflaine.

Comme vous le savez, des études d’avant-projet sont en cours pour la modernisation de la ligne de la Vallée de l’Arve (entre La Roche-sur-Foron et St-Gervais)  à l’horizon 2026-2027. Ce projet ne prévoit pas de doublement de la voie mais porte plutôt sur une modernisation de l’infrastructure actuelle (automatisation de la signalisation, déploiement du GSM-R, aménagement des gares et des points de croisement, etc.).

Dans le cadre de ce projet, et du fait de l’engagement du projet du télécabine Funiflaine entre Magland et la station de ski de Flaine, l’opportunité d’un aménagement différent de la gare de la Magland a été remis en avant par les élus locaux de Savoie. Il a alors été demandé à SNCF-Réseau d’étudier le déplacement de la gare de Magland, pour qu’elle soit aménagée au pied du Funiflaine (afin de favoriser l’intermodalité train/Funiflaine).

Les premières conclusions fournies par SNCF-Réseau impliquaient de doubler la ligne sur toute la section entre l’ancienne gare et la nouvelle (env. 500 M). Au vu des coûts prévisionnels présentés en Comité de Pilotage (> 50 M€), les partenaires se sont accordés pour abandonner ce scenario. Une alternative a été proposée consistant à aménager une simple halte au niveau du Funiflaine comprenant un quai sur voie unique : ce quai viendrait en complément de la gare actuelle, mais serait desservi essentiellement le week-end par les TGV pointe neige et les trains LEX reliant Genève (cette solution visant à ne pas impacter les trains du quotidien).

A ce stade, cette solution fait l’objet d’études complémentaires et nécessitera un arbitrage des partenaires de l’opération au regard des coûts associés.

En espérant avoir répondu à vos interrogations, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

Direction des Mobilités
Région Auvergne - Rhône-Alpes

concertation_transports@auvergnerhonealpes.fr

FuniFlaine,

La soirée d’échanges sur le thème "Attractivité du territoire et développement des transports publics" organisée par la communauté de communes Cluses Arve et Montagnes, le 18 février 2016, a retenu toute notre attention. Il ne sert à rien de se distinguer, mais avec du recul faire des propositions concrètes.

Les transports par porteurs (télécabines et téléphériques) n’ont pas été abordés dans cette soirée. Pourtant cela reste l’avenir de nos prochaines décennies. Le projet FuniFlaine, télécabine est le 1er maillon, reliant Magland, Les Carroz et Flaine. Bien que nous ne sommes pas contre l’idée du projet, (*) on se demande nous contribuables financeurs du projet si toutes les études de rentabilité ont bien été étudiées par nos élus !

On parle d’une liaison Magland –Flaine depuis trois décennies, à l’époque les infrastructures, les techniques et études n’étaient pas ce qu’elles sont aujourd’hui !

Dans un cadre de rentabilité des investissements, d’économiser nos zones vertes et environnementales, les Coms’coms aujourd’hui se regroupent pour étudier de meilleures offres territoriales et faire des économies. (Exemple : déneigement du Col de la Pierre Carré en hiver)

Est-ce que l’on a étudié une liaison FuniFlaine, en partant de Cluses depuis son pôle gare multimodal routier (Lihsa) et ferroviaire TER-SNCF -TGV, ou Les Maladières en utilisant l’existant de la plateforme «sortie et entrée A40. », possibilité de créer l’emplacement d’un stockage de véhicules, à proximité du pôle d’échange régional de la gare SNCF-TER- TGV.

Il faut rester dans une optique que la colonne vertébrale de la vallée sera toujours le ferroviaire, seule alternative à diminuer les pollutions et déplacer les usagers rapidement. On examine bien dans les décennies à venir, l’aménagement de la double voie ferroviaire « Bellegarde –St Gervais » et le «shunt » d’Etrembières reste le seul choix à engendrer les flux locaux interurbains par un véritable « tram-train de la vallée) en plus des liaisons touristiques directes «nationales et internationales » par le rail. (**) De ce fait il reste impératif de préparer l’avenir et éviter que chacun se disperse à ses intérêts.

Ce serait la conséquence d’une économie non négligeable pour éviter de nouveaux équipements routiers et d’infrastructures du côté de Magland, puisqu’il n’y a rien d’existant actuellement et tout reste à créer (sorties-entrées A40) Parking pour les véhicules et aménagement avec le ferroviaire TER. Concernant les trains TGV on devra passer par un transfert de Cluses ou St Gervais par navettes autocars routières.

(**) Une flotte de 112 TGV au Pays du Mt Blanc

Nous avons estimé pour les quatre semaines de vacances de février 2016 en Week-End, une circulation de 80 à 112 TGV spéciaux directs entre Paris-St Gervais -Paris en plus des trains de nuit Intercités (doublés par un service d’autocars) qui eux vont disparaitre en juillet 2016. Il faut prendre en compte en plus des TGV spéciaux, la circulation officielle des TER journaliers en correspondance avec les TGV Lyria à Bellegarde, également les TER- TGV en passant par Lyon Part Dieu qui représentaient également 112 destinations de plus vers Paris.

Pour un seul Week-End de février, on enregistre 28 destinations directes en plus des trains en correspondance pour Paris depuis St Gervais les Bains –Le Fayet.

En 2019, avec l’arrivée de la liaison CEVA, la gare d’Annemasse et ses réseaux ferroviaires (TER et RER CFF) seront automatisés. Le cahier des charges serait de faire circuler de 20 trains heure en HP sur l’étoile d’Annemasse, entre les axes Genève Cornavin, Bellegarde, Evian, St Gervais, Annecy avec de très gros risques d’être saturés.

Effectivement sans la création du « Shunt » d’Etrembières, cela va impliquer à la vallée de l’Arve et au Pays du Mt Blanc un danger de ne plus avoir les créneaux nécessaires pour voir circuler des TGV directs (en remplacement du train de nuit) ou spéciaux au moment des vacances.

Ils seront dans l’obligation de passer par un rebroussement (repartir dans le sens inverse) depuis la gare d’Annemasse pour la vallée et le Pays du Mt Blanc.

Le « Shunt » d’Etrembières, lui, permettrait de libérer ces rebroussements et d’augmenter les flux sur la vallée de l’Arve pour les TER et TGV. « La solution idéale serait déjà le doublement ferroviaire St Julien en Genevois-la Roche sur Foron »

 

 

Amancy le 05/03/16

 

(*) COMMUNIQUE de PRESSE de l’AGFUT-DTC74, le 17/10/13

Projet de funiculaire Magland-Flaine.

L’AGFUT-DTC74 ne peut que se féliciter et soutenir ce projet de liaison Magland-Les Carroz-Col de la Pierre Carrée-Flaine. Et, au passage, souligner la persévérance et la ténacité de M. Le Maire de Magland pour porter ce projet.

L’AGFUT-DTC74 espère que ce projet inspirera d’autres stations savoyardes.
Les encombrements, bouchons, pollutions ne pourront, avec ce projet qu’aller en diminuant. Et c’est une très bonne chose.
Nous souhaiterions qu’à partir de ce projet tout un travail soit engagé pour développer, au maximum, les transports en commun vers les stations (périodes de toutes les vacances scolaires + tous les week-ends).

Ceci, en plus des bienfaits pour une meilleure qualité de vie de gens de la vallée de l’Arve et des stations, permettrait de développer un tourisme plus respectueux de l’environnement, plus en phase avec la clientèle touristique en quête de bien être, de tranquillité, de sérénité, de repos et de grand air.

La tendance allant de plus en plus vers une moindre utilisation de la voiture pour des raisons écologiques, financières et de tranquillité dans les déplacements.

Contact : Vallier Régis Président et René Sournia

Amancy, le 17/10/13.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Regardez ce qui se fait ailleurs:
Fiesch et Bettmeralp en Valais:
http://www.fiesch.com/news/getfile.php?id=112
https://www.aletscharena.ch/news/detail/?articleid=4-5-5-vl
https://www.youtube.com/watch?v=9yCqG-A7rrI&feature=youtu.be
http://www.bellwald.ch/gemeinde/infonews/-machbarkeitsstudieoev-hubfiesch.pdf

Les documents peuvent être traduis avec Google pour ceux qui ne parlent pas allemand
Répondre

Présentation

  • : Avenir Transports Hte Savoie
  • : Collectif de propositions et réflexions sur les transports en communs
  • Contact

Recherche